Né en 1960 à Paris, Benoit Lalloz est plasticien-designer lumière, autodidacte.

Passionné dès son adolescence par le cinéma et la photographie argentique, clubs photo et ciné-clubs deviennent ses terrains d’aventures.

De cette période d’apprentissage visuel, Benoit Lalloz conservera un rapport et une passion particulière pour la lumière et pour le mouvement.

A l’âge de 19 ans, il travaille pendant une dizaine d’années, comme marionnettiste et manipulateur d’objets mobiles d’interprétation dramatique.

Dans les années 1990, il rencontre Bernard Sajner sur les fantasmagories de Robertson, et découvre à cette occasion, les premiers personnages animatronics réalisés en Europe.

De 1990 aux années 2000, il crée la société Act Espace, spécialisée en scénographies et en mises en lumières.

A partir des années 2000, par la rencontre de Dominique Gonzalez-Foerster sur le projet «Bonne Nouvelle» à Paris, une nouvelle période de recherches et d’expériences visuelles s’ouvre, selon deux axes : la création d’œuvres ou d’installations plastiques « lumière » et la création d’espaces ou de défilés pour la Maison Balenciaga, alors dirigée par le styliste Nicolas Ghesquière.

La période 2000-2014 foisonne d’expériences et de projets, permettant d’élargir le cercle des collaborations à d’autres artistes ou architectes tels que : Jean-Philippe Gleize, Ange Leccia, Philippe Parenno, Philippe Rahm, François Roche.

 

Entre réalité et perception visuelle résiduelle, entre volumes statiques et volumes de photons en mouvement, le travail de création de Benoit Lalloz s’élargit à l’architecture intérieure et au design de formes et de matières.

La lumière imaginée comme «objet» d’interprétation ou comme «générateur» de perceptions, Benoit Lalloz collabore à des créations dans lesquelles la lumière est le plus souvent à la genèse même des œuvres ou installations telles que Cosmodrome, Nocturama, Trou Noir, Panorama, Ce qui arrive, Espace Odyssée, l'opéra Bonjour Monsieur Gauguin, ...

Sur un autre plan naissent : vaisseaux spatiaux, micro-villes, satellites, drones, nanos, mais aussi momies, cycloraptors, orcans, et autres «spoutniks» si particuliers.

 

Où l’on retrouve… la lumière et le mouvement comme autant de signes de tension, de transposition ou encore de transfiguration.

 

 

Benoit Lalloz intervient sur les domaines suivants :

 

- Création d’objets et d’œuvres d’art pour lesquels la lumière et le mouvement sont fondateurs

- Direction de la photo pour des espaces intérieurs : esthétique de l’éclairage dans son rapport aux volumes, aux matières, aux objets, et aux usages

- Design d’objets luminaires

- Design de matières

 

Le studio de Benoit Lalloz regroupe des compétences complémentaires : graphisme, laboratoire lumière, photographie, CAO - DAO, rendus visuels, électromécanique.

English - Crédits photos - Mentions légales